Réflexions, Réussir sa vie, Réflexions sur le bonheur... quelque soit le nom qu'on lui donne, la présente page constitue une collection d'histoires inspirantes. Les récits sont variés, allant de l'histoire d'une personne qui a réussi à transformer sa vie grâce à la persévérance à celle d'une autre qui a appris à apprécier les petites choses de la vie. Et même si plusieurs sont des fables, aucune ne vise à imposer un point de vue ou une morale, non, plutôt, ces fâbles spirituelles explorent les environnements, les thèmes et les formes des légendes que l'humanité ne cesse de répéter, de reconstruire et de retransmettre par quelque moyen que ce soit depuis l'invention de la parole... il y a 50 mille ans. 

04mai

JE SUIS L'ARBRE DE LA VIE

Patrick Gauthier | Arbre, Guide, Personnification, Forêt, Patrick Gauthier, Fable | 0 Comments | View Counts (1681) |Return|
0 ( 1 reviews)
|

     « Quand vous en avez l'équivalence mentale, ce que vous souhaitez est à vous. »      
     E. Fox     

Il pousse un arbre. Un vieil arbre. Si vieux qu'il se souvient des druides qui venaient autrefois cueillir le gui. Son feuillage vert et sombre se balance lentement, bruissant au contact des arbres qui l'entourent. Son écorce plissée, râpeuse et d'un brun aux reflets d'or sent bon le bois et l'humidité. Ses branches basses font des bras forts et des mains habiles. La terre, d'un roux fauve, douce et riche, s'étend d'elle-même lorsqu'il faut faire de la place à un nouvel arbre. Les racines du vieil arbre plongent jusqu'au plus profond de la terre, jusque-là où il fait chaud ; au cœur de la planète, où il puise sa force. Les maisons là-bas, c'est le domaine des grands seigneurs. Ici, c'est celui d'une autre vie où même les tempêtes sont ralenties. Là-bas, un lac où se reflètent les étoiles pour son plaisir et celui de la forêt. Vous êtes cet arbre majestueux et cette terre merveilleuse. Et c'est votre cœur qui réchauffe vos racines. 

J'écoute le silence de ma forêt, les longs craquements des plus lourdes branches des arbres, les feuilles qui frémissent, les racines qui labourent la terre et le feu qui bourdonne en son centre. Je goûte cette paix qui nous est donnée en partage.

About the Author

Post a Comment

Loading