Écrire, c'est comme jouer aux dominos mais avec des demi-mots. Il s'agit de les organiser de telle sorte que le premier tombant sous le regard d'un lecteur, il entraîne dans sa chute, un à un, tous les mots d'une histoire captivante. 

Patrick GauthierStorytelling
Loading
  • Obtenez plus d'information.

    Complétez le formulaire et je communiquerai avec vous.

Réflexions, Réussir sa vie, Réflexions sur le bonheur... quelque soit le nom qu'on lui donne, la présente page constitue une collection d'histoires inspirantes. Les récits sont variés, allant de l'histoire d'une personne qui a réussi à transformer sa vie grâce à la persévérance à celle d'une autre qui a appris à apprécier les petites choses de la vie. Et même si plusieurs sont des fables, aucune ne vise à imposer un point de vue ou une morale, non, plutôt, ces fâbles spirituelles explorent les environnements, les thèmes et les formes des légendes que l'humanité ne cesse de répéter, de reconstruire et de retransmettre par quelque moyen que ce soit depuis l'invention de la parole... il y a 50 mille ans. 

26mars

86 – L'AIGLE ET LE FERMIER; UNE FABLE SUR L'AUTHENTICITÉ ET LE COURAGE

Patrick Gauthier | Fable, Aigle, Fermier, Éthique, Authenticité, Parrainage, Courage, Montagne, Forêt, Reconnaissance de soi | 0 Commentaires | Vues (2092) |Retour|
0 ( 0 reviews)
|

     « L'aigle vole seul ; ce sont les corbeaux et les étourneaux qui vont en groupes. »      
     J. WEBSTER     

C'est une histoire connue, mais que l'on prend toujours plaisir à réécouter. Un fermier avait trouvé un aiglon abandonné. L'hiver approchait et pour ne pas qu'il meure, le fermier l'emmena dans sa ferme où il le mit avec les poules, les poussins et les coqs. Le temps passa, le fermier s'attacha à l'oiseau. Il venait le voir : l'aigle avait appris tant bien que mal à picorer pour trouver sa pitance, convaincu qu'il était lui-même un animal de basse-cour. Un jour, le fermier remarqua que l'aigle était devenu adulte. Il l'amena dans son champ et le libéra. Mais l'aigle restait au sol, qu'il continuait à gratter. Alors le fermier le reprit dans ses bras et le porta tout en haut d'une montagne. Là, le tenant bien haut dans l'azur, il lui dit : « T'es pas une poule, t'es un aigle, vole. » Et il le lança doucement. L'aigle, étonné, se laissa atterrir non loin. Le fermier le reprit ; il était très attaché à l'oiseau, aussi il cria pour maîtriser son sanglot : « T'es un aigle, VOLE! » Un peu effrayé par le cri de l'homme, l'oiseau ouvrit les ailes et, comme une petite croix noire, monta vers le ciel. Aujourd'hui, il garde un souvenir de cet hiver passé au chaud et s'il ne mange pas de poule ou de poussin, il ne mange pas avec eux non plus. 

Chaque leçon de la vie est une occasion pour moi de prendre mon envol. Je ne me demande pas de réussir ce pour quoi je ne suis peut-être pas fait, je ne m'accroche pas au passé. J'occupe une place où personne ne peut être plus heureux que moi.

Sur l'auteur

Publier un commentaire

Patrick Gauthier

Magister Artium Qui Tenet Calamum

[email protected]
1 514-781-9491

Rédaction sur mesure

Des solutions créatives, des prestations intellectuelles sur mesures et chaque fois décisives, de nombreuses habiletés exclusives... Une approche toujours inclusive.