Écrire tel Baudelaire, peindre tel Sucsan

Découverte d'une énigme cachée dans Les fleurs du mal

Est-il encore possible, en 2022, de découvrir quelque chose d'inédit concernant Les fleurs du mal de Charles Baudelaire, un aspect que personne n’aurait jamais remarqué et qui serait hautement significatif? Pourtant, aussi invraisemblableque cela paraisse, c’est ce qui est arrivé à Patrick Gauthier. En effet, lui seul, plus de 150 ans après la publication de cette œuvre magistrale a réussi l’impensable. Il a trouvé la clé d’une énigme cachée par Charles Baudelaire dans l’un de ses poèmes. Qui plus est, cette clé permet de comprendre la stratégie artistique de ce grand poète romantique et de l'utiliser pour écrire des textes émouvants, efficaces, persuasifs. Il raconte ci-dessous les événements entourant cette découverte pertinente pour l’art, l’histoire de l’art, les artistes et, au premier chef, les écrivains.

Charles Sucsan et Patrick Gauthier révèlent la solution à l'énigme de Charles Baudelaire

Il y a 30 ans, en lisant les Fleurs du mal, j'ai découvert un passage où Baudelaire explique sa stratégie artistique, sa poétique, sa méthode pour émouvoir au moyen de quelques figures de style reliées par un indice caché sous une autre figure présente dans le poème. Inscrit à un cours de 16 semaines sur Charles Baudelaire, le lendemain, j’écoutais l’un des plus prestigieux professeurs en la matière répondre d’un soliloque à la question: Quel est donc le secret de Baudelaire pour écrire à coup sûr d’aussi réussies poésies? 

Toutes ses analyses étaient justes, tout ce qu’il disait était vrai, les liens qu’il faisait étaient bons… mais tout était difficile à comprendre parce qu’il ne révélait pas l’indice. Cet indice est en fait un commentaire de Baudelaire lui-même au sujet de sa propre approche artistique. Il permet, une fois découvert, de mettre très efficacement en lumière la stratégie poétique du poète. Je m’attendais donc à ce qu’il le révèle à tout instant. Mais comme cet indice très difficile à remarquer semblait être l'élément d'une charade, considérant l'air ébahi de mes collègues de classe, j’imaginais que son retard à le révéler ne visait qu'à faire durer le plaisir. La fin du cours arriva sans qu’il n'ait été question de cet indice crucial, ni ce jour-là, ni à aucun autre moment pendant les 16 semaines suivantes. 

Il y a quelques mois, j'ai partagé ma découverte avec un ami artiste peintre, Sucsan, 88 ans, toujours plein d’entrain et rayonnant d’énergie en disant:  “Vérifie par toi-même. Si tu es convaincu de la valeur ou de la pertinence de ma découverte pour l’art actuel comme pour l’histoire de l’art, peins une œuvre et nous dévoilerons la clé de l’énigme Baudelaire en même temps que nous mettrons la toile à l’encan.”

Dès le lendemain matin, je trouvais dans mes courriels, cette photo et une note: "J'ai ressorti mon vieux Baudelaire, j'ai relu... Ta trouvaille est merveilleuse. Immédiatement, je me suis lancé sur mes pinceaux. En pièce jointe, tu trouveras une photo l'état premier de la toile. J’y ai mis la nuit. Je suis extrêmement fatigué et je n'ai pas terminé, mais je voulais que tu le saches tout de suite."

Quelques jours plus tard, il était emporté par la covid. 

  • Nu Rouge par Charles Sucsan

    Nu Rouge par Charles Sucsan

    Nu Rouge
    Huile sur toile, par Charles Sucsan, décembre 2021, inachevée

Le mystère Charles Baudelaire, canular ou réalité? 

Existe-t-il vraiment un indice, la clé d’énigme cachée par Baudelaire dans le recueil Les Fleurs du mal? Comment vérifier que depuis la publication de l'œuvre au 19e siècle personne n’a remarqué cet indice hormis Patrick Gauthier? Que sa découverte est pertinente pour l’art ou l’histoire de l’art? Ou que ce qu’il perçoit comme la clé d’une énigme importante n’est pas simplement le fruit d’un hasard? 

Que de questions! Pour en avoir le cœur net tout en demeurant discret au sujet de la découverte le temps de savoir si elle est pertinente, Gauthier a d’abord vérifié que personne n’en faisait mention sur Internet, ce qui est le cas. Par contre, il a pu constater des allusions à cette énigme secrète dans les correspondances des artistes contemporains de Baudelaire. Ensuite, il a partagé sa trouvaille à Charles Sucsan, un artiste peintre reconnu dont vous venez de lire le témoignage. Enfin, pour démontrer qu’effectivement, Baudelaire enseigne l’art d’écrire au moyen de sa devinette, il fallait encore réussir à rédiger un texte efficace utilisant le procédé poétique en question. Si ce même témoignage de Sucsan ci-dessus a su vous émouvoir ou éveiller votre curiosité, on peut considérer que cette dernière preuve est maintenant accomplie.

Quand et comment dévoiler la solution à l’énigme de Charles Baudelaire?

Lorsque je l’ai rencontré, Patrick Gauthier débattait avec lui-même. “Devrais-je garder pour moi cet indice laissé par Baudelaire, indice qui enseigne à écrire, à réussir des textes émouvants, à produire un effet artistique avec les mots, qu’il soit dramatique ou humoristique? Après tout, si Baudelaire a caché son indice de manière à ce qu’il résiste aux yeux de tous pendant 170 ans, c’est peut-être qu’il ne voulait pas donner son truc à tout le monde. Par ailleurs, j’ai promis à Sucsan de dévoiler la clé du mystère au moment de mettre sa toile aux couleurs splendides à l’encan.”

Un grand jeu littéraire! Participez à l’enquête: Le Mystère Baudelaire.

Aussi bien pour honore ma parole donnée à Sucsan que le génie du célèbre poète, Or Rouge organise donc une sorte de chasse au trésor haute en couleur digne d’Edgar Allan Poe dont le grand poète en serait fier. Au fil des semaines, nous dévoilerons des indices permettant de découvrir la solution à l’énigme, de comprendre le procédé artistique de Baudelaire et de le reproduire. Parmi les indices, on trouvera également les histoires extraordinaires entourant la création d'œuvres reliées complétant le tableau ainsi que des commentaires d’artistes romantiques confirmant la présence d’un secret ayant résisté au temps et aux regards inquisiteurs des plus éminents chercheurs et savants en littérature à l'échelle mondiale pendant 170 ans.

Un prix sera remis à la première personne qui découvrira la clé du mystère, et la toile de Sucsan sera alors mise à l’encan.

Loading