1 jour à la fois
03juin

155 – FAIRE DE LA PLACE À SES ÉMOTIONS

Patrick Gauthier |03 00 | Réflexions quotidiennes | Retour|
0 ( 0 reviews)
|

     « Apprends à te connaître, et descends en toi-même. »      
     PIERRE CORNEILLE     

Il est difficile d'étudier ou de lire lorsque notre environnement est bruyant. Nul ne peut se concentrer lorsqu'il est constamment sollicité par autrui. Si le silence et la paix sont nécessaires pour de telles activités, que dire de la possibilité d'entendre notre voix intérieure si nous sommes assourdi par nos craintes et nos peurs? Pour faire le silence en nous, il ne sert à rien de museler nos angoisses ; au contraire, elles se calment lorsque nous les écoutons avec amour. Il nous faut les apprivoiser et les laisser s'exprimer. Elles nous indiquent les besoins non comblés qui les créent. Par l'amour et par l'action, nous arrivons ensuite à nous satisfaire et à nous libérer de nos peurs. Écouter nos peurs l'une après l'autre nous permet de continuer le plus bel apprentissage de notre vie, celui qui nous mène à la connaissance de notre cœur. 

Lorsque mes craintes, peurs et angoisses m'empêchent de me retrouver et de fonctionner normalement, je les verbalise intérieurement. En silence, je les constate, j’accepte qu’elles existent et je m’accueille comme je suis.

Sur l'auteur

Reliés

50 – DÉFENDRE SA VÉRITÉ

     « S'affirmer, c'est naître au monde, »           AUTEUR INCONNU     L'affirmation de soi est nécessaire à l'existence véritable de l...

Suite >

139 – SE CRÉER D'ABORD

     « Cherchez le royaume des cieux, le reste vous sera donné par surcroît. »           INCONNU     Quelle est l'importance d'acheter une chose? Quelle est la si...

Suite >

68 – OUVERTURE AU CHANGEMENT

     « La maison du danger est bâtie sur les frontières de la sécurité. »           PROVERBE ARABE     Avez-vous remarqué combien les chats sont rapi...

Suite >

133 – FAIRE LE PLEIN DE VIE

     « Le bonheur est comme la queue des chats. Chaton, on tourne en rond, on court après sa queue sans jamais la saisir vraiment. Plus tard, on ne court plus, on sait qu'elle nous suit partout où l'on va. »     &nbs...

Suite >

Publier un commentaire