1 jour à la fois
Par mois: 2020-12Retour

     « De même que le fleuve revient à la mer, le don de l'homme revient vers lui. »      
     PROVERBE CHINOIS     

L'humanité est plus facile à aimer lorsque nous n'avons pas trop à vivre avec ses représentants, c'est bien connu. Comment réagissons-nous à l'égard des autres conducteurs quand nous sommes en voiture? Comment réagissons-nous si quelqu'un prend un peu trop de place dans l'autobus ou même sur le trottoir? Faisons-nous attention au facteur humain quand nous commandons un repas au comptoir d'un casse-croûte? Quelqu'un peut être triste de faire un travail exigeant, mais si nous consacrons toute notre attention à lui transmettre un peu de chaleur humaine, un sourire, nous allégeons son fardeau et participons au bonheur de l'humanité. Si nous sommes tolérant et compréhensif, si nous ne perdons pas notre calme à tout propos, nous évitons de contaminer la haine et la guerre. Nous faisons un véritable présent d'amour anonyme à nous-même, aux gens qui nous entourent et à ceux qui nous suivront. Nous semons dans la mouvance infinie une beauté qui consolera certainement en son temps. 

Je suis sensible au facteur humain. Je suis tolérant envers mes semblables, même s'il m'arrive de les trouver bien différents... L'amour que je sème aujourd'hui guérira certainement les pleurs de demain.

Suite

     « Celui qui refuse de pardonner coupe les ponts sur lesquels il doit lui-même passer. »      
     AUTEUR INCONNU     

En toute circonstance, que nous ayons fait du tort à une personne ou à nous-même, ou encore que l'on nous ait offensé, il n'y a qu'un seul pardon dont nous ayons besoin pour grandir: celui que nous nous devons à nous même. Ce devoir de nous pardonner est l'ouverture qui nous conduit à l'acceptation de notre réalité. C'est encore en nous pardonnant que nous nous libérons du ressentiment: en nous pardonnant nos limites, nos faiblesses, le manque de respect que nous avons eu pour nous-même à nous laisser blesser. Nous récupérons le pouvoir d'agir sur notre vie, et celui d'intervenir dans nos relations pour qu'elles soient enrichissantes. Ainsi, nous devenons libre d'abandonner celles qui nous conviennent peu, ou de procéder à des ajustements en continuant à aimer profondément une personne innocente. 

Je n'entretiens pas de rancune inutile mais plutôt, je considère mon pouvoir d'améliorer mes relations. J'accepte mes limites et me les pardonne.

Suite

     « La reconnaissance est une vertu prospective plutôt que rétrospective. »      
     PROVERBE ANGLAIS     

Avec quelle facilité arrivons-nous à remercier une personne qui nous a rendu service, qui nous a offert un présent? Toute la difficulté tient parfois aux attentes que nous avions. Un présent n'est pas exactement tel que nous pouvions l'imaginer, mais à l'usage, nous nous rendons souvent compte qu'il convient tout aussi bien. Le résultat d'un service n'est pas exactement identique à ce qu'il aurait été si nous avions fait les choses nous-même; il conviendra néanmoins. Et nous saurons faire les ajustements qui s'imposent. Pour cette raison, il faut recevoir avec notre cour, prendre la plus profonde paix de notre âme comme miroir de notre émotion et de notre satisfaction, considérer ce qui est essentiellement positif. Le souligner et le mettre en valeur. Nous faisons l'évaluation de la valeur réelle, et nous pouvons apprécier en conséquence. Nous sommes à l'aise dans notre reconnaissance. Elle se fait avec une authenticité qui revitalise l'autre. Et en participant ainsi à son bonheur, nous augmentons le nôtre. 

Je reçois avec mon cœur et avec toute la paix qui m'habite. Je considère ce qui est positif et sais en manifester le reflet dans ma reconnaissance. Je participe ainsi authentiquement à la création de l'autre et à son bonheur, ce qui en augmente d'autant le mien.

Suite