1 jour à la fois
Par auteur: Patrick GauthierRetour

     « L'un des moments les plus satisfaisants de la vie est la fraction de seconde durant laquelle le familier se transforme soudainement en l'aura éblouissante du profondément nouveau. »      
     E. B. LINDMAN     

La plupart des philosophes et des grands inventeurs ont sûrement connu de ces moments de grâce où tout devient possible. Comme dans un infini eurêka! Quant à nous, rivé au quotidien, parfois astreint à une chaîne de montage ou à des horaires difficiles, la lumière du renouveau nous fait douloureusement défaut. Il suffit parfois d'une randonnée dans le quartier, ou peut-être dans la nature, pour changer toute notre vision des choses. Nous faisons d'abord un effort pour nous préparer, puis pour partir, mais il ne faut pas longtemps pour redécouvrir notre sens du merveilleux. Gonflant nos poumons, nous reprenons vie. Nous oublions, l'espace d'un instant, ce qui nous paraissait gris et nous nous rendons compte des beaux côtés de la vie. L'envie de jouer refait son apparition en nous, un nuage est un navire, une bourrasque est un ami... Nous découvrons le désir de relever les défis pour modifier le cours d'une existence qui nous convient mal puisqu'elle ne nous satisfait pas. Et quand il faut nous atteler de nouveau à la tâche, avec bonne humeur, nous passons à l'action. 

Je redécouvre mon sens du merveilleux en allant faire une promenade, en sentant le plaisir que des enfants éprouvent à jouer ensemble ou en allant jouer avec les miens. Je remarque ainsi mieux les beaux côtés de la vie.

Suite

     « Chaque instant, il y a quelque chose à faire, à défaire ou à refaire en soi. »      
     SUNDARI     

Qu'avez-vous fait de vos blessures originelles (manque d'amour, de reconnaissance, de stabilité, etc.)? La vie impose toujours que l'on construise son château intérieur immédiatement, quelles que soient les conditions du territoire dont nous avons hérité. Mais une fêlure profonde menacera constamment de laisser ses pires cauchemars envahir les lieux. Leur remontée sera d'autant plus destructrice qu'on aura tenté de les enfouir. Il n'y a pas de pierre tombale qu'ils ne retournent avec grand fracas. Leur laideur répugne tellement que nous détournons les yeux, mais cela ne les rend que plus puissants et plus vengeurs. La fuite nous guide justement où nous ne voulions pas nous retrouver. Toutefois, les ténèbres sont la place nécessaire à l'existence de la lumière. Par l'amour qui nous habite, nous sommes engagés à épouser ces horreurs qui sont nôtres. Il n'y a pas d'autre issue. Mais gardons espoir, les crapauds les plus laids font les princes les plus charmants ; les plus affreuses sorcières font les plus magnifiques princesses. Intimement liées à ce que nous sommes, nos peurs et nos faiblesses deviennent des forces qui embellissent notre vie. La brèche par où surgissent nos peurs, nous la comblons par l'amour, et c'est ainsi qu'elles viennent contribuer à notre épanouissement. 

Les drames de ma vie ne sont pas liés qu'aux circonstances plus ou moins favorables d'un jour, mais aussi à des manques profonds dont j'ai voulu oublier l'existence. Lorsqu'une situation me bouleverse, j'accepte de voir ces manques et je les comble d'amour.

Suite

     « Qui vit sans folie, n'est pas si sage qu'on croit. »      
     FRANÇOIS DE LA ROCHEFOUCAULD     

Où la vie nous mènerait-elle si nous lui disions QUI plus souvent? Si nous nous laissions porter par nos désirs, nos rêves, notre instinct, notre vérité profonde? La vie est une expérience unique pour chacun, personne ne peut vraiment juger nos choix, dire s'ils étaient les plus judicieux, les plus heureux. Toutefois, tant que nous nous laissons porter par l'amour de soi, et celui de l'humanité, nous savons que nous faisons le bien. Nous savons réaliser le plan général du bonheur et contribuer à l'avènement d'une plus grande vérité dans ce monde. Du reste, la réalisation de nos rêves est nécessaire à la grandeur et à la beauté. Mettre au monde ce que nous avons de mieux dans l'âme est donc notre devoir, et c'est faire œuvre de sagesse que de nous y appliquer de notre mieux. Le recueillement quotidien est une façon de nous préparer à l'avènement, à la naissance de cette vérité dans notre vie. Par l'amour inconditionnel de ce que nous sommes. 

Avec l'amour et la paix intérieure comme guides, je suis ouvert à ce que m'apporte la vie. Elle est une force immense qui me mène là où je dois apprendre à me réaliser davantage. En moi, elle est l'expression d'une partie d'un vaste plan d'amour qui dépasse mon entendement.

Suite