1 jour à la fois
Par mois: 2020-12Retour

     « Un taureau n'a pas la même renommée dans deux troupeaux. »      
     PROVERBE BANTOU     

Nous avons chaque jour besoin de refaire le vide en nous. En créant ce moment de paix en nous-même, nous nous ouvrons à l'amour qui rayonne. Nous acceptons mieux ce que nous sommes. Nous trouvons la tolérance pour des gens qui agissent de leur mieux pour être heureux, même si parfois nous serions tenté de les juger. Nous découvrons plus de facilité à maintenir le contact avec ce que nous sommes, et à exprimer ce que nous vivons quand nous prenons le temps de nous regarder et de nous reconnaître régulièrement. Étrangement, les gens les plus capables d'authenticité deviennent plus à l'aise en notre présence. Ils la recherchent autant que les gens faux, qui s'accrochent à leurs peurs, les fuient, parfois en nous jugeant. Notre attitude face à la vie change. Nous ne nous demandons plus comment faire pour affronter les difficultés: nous savons comment travailler avec les gens pour réaliser nos rêves. 

Je fais le vide et le calme en moi. Je rayonne d'amour et d'acceptation. J'attire la collaboration de ceux qui veulent, comme moi, travailler à la réalisation de leurs rêves.

Suite

     « Accorder son comportement aux conseils d'autrui, c'est se faire des vêtements à la mesure des autres. »      
     J. H. KELLGREN     

Lorsque nous sommes tenté de conseiller autrui, notre premier intérêt est de nous pencher sur les raisons qui nous motivent. Fuir l'émotion que provoque en nous sa situation ou le besoin d'être reconnu, sont souvent à la source de notre désir de conseiller. Mais nous avons encore plus de mérite à laisser l'autre libre en assumant notre émotion, en l'accueillant et en l'écoutant. Dans l'art de conseiller les autres sur leur vie, les plus doués sont encore ceux qui savent le mieux s'abstenir. La difficulté d'accepter et d'écouter une personne qui a un problème est déjà assez considérable, mais ce n'est même pas la moitié de la difficulté. Il faut encore que cette personne réussisse à exprimer ce qu'elle vit assez clairement pour se comprendre elle-même. De là à ce qu'elle soit capable de nous faire comprendre véritablement son dilemme... il devrait être résolu. 

Lorsqu'une personne semble réclamer mon conseil, je n'interprète pas sa situation à partir de ce que je connais par d'autres sources ni même à partir de mon vécu. Je me borne à écouter et à comprendre à partir de ce que cette personne exprime.

Suite

     « Les gens n'ont pas besoin de conseils, ils ont besoin de compréhension. »      
     H. JACKSON BROWN     

Lorsque nous conseillons quelqu'un, lui rendons-nous vraiment service? Nous-même, nous avons appris davantage par notre propre expérience que par toutes les recommandations qu'on a pu nous faire. Sachant cela, il nous faut nous demander ce que nous recherchons vraiment lorsque nous conseillons quelqu'un. C'est un fait, c'est agréable de montrer ce que nous savons, que nous sommes expérimenté. Mais même si nous sommes bien intentionné, nos conseils sont-ils réellement utiles? Conseiller quelqu'un, c'est un peu lui faire entendre, même sans le vouloir: «Si j'étais à ta place, je serais meilleur que toi car je saurais quoi faire. » Si nous voulons vraiment aider, sans doute est-il plus sage d'écouter, et d'écouter encore, de chercher à comprendre, à la limite, de fournir des informations complémentaires voire de montrer par l'exemple; mais dans tous les cas, de témoigner notre confiance en l'autre. 

Je ne connais pas tous les chemins de la vie, je ne sais que la partie de celui que j'ai parcouru. Je suis donc plus curieux de comprendre celui des autres que pressé de donner des conseils. Je témoigne ma confiance aux autres, ils sont les meilleurs maîtres de leur vie. Ainsi, je suis humble et authentique.

Suite