1 jour à la fois
Par auteur: Patrick GauthierRetour

     « Celui qui a une juste idée de la providence ne se tient pas au pied d'un mur qui menace ruine.»      
     MONG-TSEU     

Pour tout événement, considérons le plan dans lequel il s'inscrit. Pour tout grain de sable, considérons la plage où il se trouve. Vu ainsi, tout reprend des proportions justes. La vie n'est pas que peine ; son matériau principal est le bonheur. La vie intérieure se construit avec ce que nous lui apportons du monde qui nous entoure. En remarquant ce qui est bon et beau, nous nous approvisionnons en matériaux de qualité pour une vie riche et heureuse. En nous ouvrant à la paix pour ressentir l'immensité des réseaux d'énergie universelle qui s'entrecroisent, nous ne perdons pas nos énergies en vaines lamentations, nous assumons le leadership de notre existence. Nous devenons plus habile pour nous placer dans une position favorable par rapport à l'air du temps et tirer notre épingle du jeu. En reconnaissant la beauté de nos désirs et de nos aspirations, nous trouvons le goût de vivre et, sans d'autres efforts, l'énergie de croître nous envahit. 

Face à tout événement, je considère le plan dans lequel il s'inscrit. Pour tout grain de sable, je considère la plage où il se trouve. La vie n'est pas que peine. Son matériau principal est le bonheur. J'ai directement accès à ce matériau lorsque je me recueille dans la paix. Ma vie est la plus vaste des plages que je puisse imaginer.

Suite
Page 65 sur 49 SuivantDernière