1 jour à la fois
Par mois: 2021-5Retour

     « La mort n'est jamais que le silence du souvenir. »      
     PATRICK GAUTHIER     

Dans la forêt, les arbres sont silencieux. Le roi est venu s'y réfugier, il pleure seul. La reine n'est plus. Combien d'occasions de bonheur manquées? Il pense à la reine, il la voit, là dans le château, toute souriante dans sa «berçante », mais la culpabilité, la tristesse, les regrets l'envahissent. Il pense tant qu'il lui semble entendre la reine parler d'une voix d'ange : « La vie qui me reste, elle est en toi, dans ton cœur, dans celui de nos enfants et de nos amis. Sache faire de cette vie une longue suite de moments heureux. Ne te fais pas un reproche de ce qui aurait pu être. Que je sois un réconfort pour toi et non pas l'occasion de mille regrets et de tristesse, c'est ce qui me rend heureuse. Garde-moi une pièce dans ton château et viens m'y rendre parfois. Viens chercher conseil dans l'adversité. Laisse-moi goûter de petites parts de tes bonheurs. C'est ainsi qu'à travers toi, continuera de se construire ma vie. » 

Je conserve les meilleurs souvenirs des gens que je connais. Chacun d'eux a sa propre vie en moi et je désire que cette vie soit heureuse.

Suite

     « Renouvelle-toi chaque jour, fais-le de nouveau, encore de nouveau et toujours de nouveau. »      
     TA-HIO     

En tout, la réussite vient d'elle-même si nous savons être totalement présents à notre action. Le sommeil, quand nous pensons à la journée que nous venons de passer, à celle qui nous attend, ne vient jamais. Mais il est pratiquement instantané quand nous vivons le moment présent, que ce soit en nous concentrant sur le rythme de notre respiration, sur les battements de notre cœur ou sur la détente musculaire progressive de chacune des parties de notre corps. Nos relations aussi sont mieux réussies, l'affection que l'on donne à un enfant ou à un conjoint est mieux reçue lors que nous acceptons d'engager la totalité de notre être dans notre action. D'ailleurs, à ce chapitre, l'enfant ne peut être trompé. Il ressent instinctivement la différence et sa réaction en témoigne. En nous recueillant quotidiennement pour accepter le jour nouveau, pour considérer la beauté du monde qui nous entoure et nous recentrer, nous développons la base de cette capacité de vivre le moment présent. 

Je suis présent le plus possible à mes émotions, à mes actions, au monde qui m'habite autant qu'à celui qui m'entoure. J'écoute le silence en moi et y puise la paix et le calme.

Suite

     « Prenez pleinement conscience de la variété qui règne au sein de l'espèce humaine, et vous serez prêts à admettre l'interdépendance des êtres humains. »      
     S. PECK     

Chacun est unique. Chacun interprète le monde à partir de son vécu, de son monde intérieur. Et cette interprétation porte en elle l'empreinte de sa personnalité. Aucune interprétation n'est le monde lui-même, non plus qu'aucune n'est objective. La richesse de l'humanité est dans la multiplicité de ces subjectivités, de ces différences. Acceptons la différence de notre prochain comme la nôtre, là réside la richesse qui nous est donnée en partage. Avançons-nous dans la société et contribuons à notre part de richesse et de différence, elle est essentielle. Le monde qui nous entoure n'en sera que plus florissant. La richesse de l'humanité dépend de la participation de chacun, c'est donc notre devoir d'être présent, d'exprimer notre plus pure vérité, de laisser vivre notre profondeur d'amour. 

Je fais part de mon devoir d'être humain. J'apporte ma vérité à l'humanité. J'exprime ma force d'amour par la chaleur humaine que je dispense aux gens que je rencontre.

Suite