1 jour à la fois
Par mois: 2021-5Retour

     « Les souvenirs sont plus fidèles que les amis et les amants; ils reviennent nous voir quand notre âme grelotte toute seule. »      
     F. MORA     

NdR. – J’ai souvent remarqué ce phénomène décrit dans cette réflexion écrite il y a 25 ans, chez un grand nombre de personnes que j’ai croisées depuis. MAIS personne n’en parle nulle part. c’est un peu mal écrit toutefois. je termine cette première édition électronique et je reviens corriger. – .Certaines personnes ont perdu leurs souvenirs. Davantage de connaissances, d'acceptation et de compréhension de ce que nous avons été permet une meilleure stabilité à notre bonheur et une plus grande force de concentration au moment présent. Que sont devenus tous ces gens que nous avons connus un jour, que nous avons perdus de vue par la suite? Gravés dans notre mémoire, un sourire heureux, un regard profond et enveloppant, une main chaleureuse, une émotion de joie et de bonheur paisible. Il suffit d'un seul trait, d'une seule parole pour refaire tout un tableau. Nous sommes privilégié d'avoir su créer ces moments d'amour et de relation authentique. Cet amour en nous survit à l'absence. C' est la vie qui nous anime ; c' est le partage qui nous enrichit. En nous accordant l'amour inconditionnel que nous méritons tous, nous devenons capable de nous accepter, de nous reconnaître et de trouver la paix avec nous-même. Puis s'il nous arrive parfois de croiser une personne surgie du passé, cela fait notre journée autant que la sienne. Nous sommes à l'aise pour renouer la relation. En développant des relations authentiques avec les gens qui nous entourent, nous nous préparons les meilleurs souvenirs, ceux qui donnent vie. 

Je développe des relations d'amour authentique avec les gens qui m'entourent. Chacun d'eux devient des souvenirs dont la légèreté me libère des fardeaux du malheur. Ainsi, je grave profondément ces souvenirs dans le roc le plus résistant de mon âme.

Suite

     « Bien que trente rayons convergent au moyeu, c'est le vide médian qui fait marcher le char. »      
     LAO TSEU     

L'univers est le vide qui emplit tout et qui ne cesse de l'emplir encore davantage. L'amour emplit nos cours de même. Quand nous faisons le vide en nous, nous laissons s'évanouir les émotions tristes, nous nous ouvrons pour nous laisser emplir le cœur d'amour. Nous goûtons la paix, et ce qui était acerbe ou tranchant s'émousse, ce qui paraissait complexe devient simple. Nos limites disparaissent car nous ne sommes plus deux avec l'univers, nous sommes un. Son courant nous emporte facilement là où nous n'espérons plus aller. En prenant une profonde respiration et en nous centrant sur ce que nous sommes profondément, nous laissons entrer en nous ce courant d'amour qui aspire toutes les poussières cachées, en fait un tourbillon iridescent d'étincelles pour nous amuser, nous éclairer, nous embel lir. À quoi bon garder ces poussières de colère, de tristesse, de peur? Il suffit d'un éclat de rire, de notre acceptation, d'un geste d'assentiment et, par l'amour, nous marchons au sein d'un tourbillon d'étoiles. 

Je fais le vide en moi. J'abandonne les émotions liées au passé et à l'avenir, je les laisse emporter par le courant d'amour qui m'habite. Le bonheur contribue à la beauté de mon existence.

Suite

     « Le bonheur est comme la queue des chats. Chaton, on tourne en rond, on court après sa queue sans jamais la saisir vraiment. Plus tard, on ne court plus, on sait qu'elle nous suit partout où l'on va. »      
     PATRICK GAUTHIER     

Prenons-nous le temps de vivre? Avons-nous le temps de prendre dix profondes respirations sans penser à autre chose, sans nous impatienter? Accueillons ce jour nouveau dans la paix. C'est un soleil qui se lève dans notre cœur. Goûtons à la vie qui s'éveille en nous. Elle porte son sens, elle a sa raison, Laissons-lui une place et découvrons sa beauté originale et unique. A chacune de nos respirations nous échangeons avec le monde d'amour et de vie qui nous entoure. À chacune de nos respirations nous faisons corps avec ce monde et partageons avec lui notre bonheur intérieur. Confions-lui nos ressentiments, notre apitoiement, nos peurs, nos doutes et demandons de recevoir l'équilibre, l'humilité, l'ouverture d'esprit et la paix en échange. 

J'accueille ce jour dans la paix. Je le respire profondément. J'en goûte le sens. Je le sens se déverser en moi. Je suis libéré de la peur et je reçois de l'humilité en échange.

Suite
Page 1 sur 5 PremièrePrécédente [1]