1 jour à la fois
Par mois: 2020-8Retour

     « La récompense du travail, ce n'est pas ce qu'il permet de gagner, mais ce qu'il permet de devenir. »      
     AUTEUR INCONNU     

La possibilité de nous réaliser dans notre travail est un objectif idéal. En le gardant à l'esprit, nous augmentons chaque jour les chances de le vivre. En étant attentif, nous voyons ce que notre travail peut nous apprendre sur nous, ce qu'il peut nous apprendre de nouveau. En nous impliquant dans ce que nous faisons, nous découvrons les aspects sur lesquels nous pouvons commencer à agir. En nous impliquant auprès des gens que nous côtoyons, nous avons la chance de nous réaliser davantage. Mais ce n'est pas tout. Accomplir notre tâche nous permet de nous construire dans d'autres domaines de notre vie. Nous gagnons en autonomie et nous nous dotons de moyens pour nous réaliser plus pleinement par un choix judicieux de nos loisirs. Enfin, par nos activités quotidiennes, nous contribuons à l'enrichissement de toute la collectivité, nous en tirons un sentiment de satisfaction. 

Je prends quelques instants pour regarder ce que mes activités quotidiennes ont fait de moi, et ce qu'elles me permettront encore à l'avenir. J'apprécie toutes ces qualités, elles sont le fondement de ma force et une partie de ma contribution à la vie collective.

Suite

     « Si le principal est mal réglé, l'accessoire ne peut être bien réglé. »      
     CONFUCIUS     

Il arrive que nous éprouvons des difficultés dans un domaine de notre vie. Qu'il s'agisse d'une difficulté liée au sommeil, à l'alimentation, au ménage, à nouer une nouvelle relation, à terminer une chose, etc., une solution est peut-être de créer notre propre rituel. Prenons, par exemple, le sommeil. Si nous avons de la difficulté à nous endormir, nous pouvons planifier de terminer nos journées toujours par la même série d'activités. Ces activités nous aideront à nous rapprocher de nous-même tout en permettant de régler les choses qui nous préoccupent généralement. En fin de compte, si nous avons bien choisi nos activités, le sommeil viendra aisément. Nous nous apprivoisons ainsi au temps de repos. Au fil des jours, l'habitude rend le sommeil, la dernière activité de notre rituel, de plus en plus facile. Nous en avons déjà la preuve: notre habitude du recueillement quotidien ne rend-elle pas nos journées plus faciles? 

Je surmonte les difficultés facilement en me créant un rituel. Le rituel donne un cadre rassurant et calme à l'intérieur duquel il m'est facile d'évoluer, un cadre qui me donne confiance.

Suite

     « Celui qui aime l'étude est bien près de la science morale. »      
     CONFUCIUS     

Il n'est pas impossible que nous soyons un jour confronté à une difficulté d'apprentissage. Comme pour tout travail intellectuel, souvent, nos émotions nous envahissent et créent de la confusion. L'émotion peut être associée au contexte d'apprentissage: une relation difficile avec un professeur, un parent impatient. Elle peut aussi tenir à l'environnement: un manque de reconnaissance de la part d'un parent, etc. Imaginons, par exemple, qu'une personne nous ait frappé ou insulté après avoir regardé par-dessus notre épaule ce que nous faisions. Alors, le simple fait que quelqu'un se penche par-dessus notre épaule pour voir ce que nous faisons sera intolérable, ou nous plongera dans une peur de mal faire dont nous ne connaîtrons pas l'origine. Pendant que cette peur occupe toute la place, nous perdons le contact avec notre moi authentique, et nous manquons toutes les explications qu'on a pu essayer de nous donner. La solution est de faire de la place à cette émotion pour en trouver l'origine au fond de nous. Par l'acceptation, l'accueil, l'amour de soi, nous pouvons alors redevenir authentique et retrouver le pouvoir d'apprendre. 

J'aime l'étude, elle projette une lumière en moi. Je suis cette lumière et découvre ma douleur. Je me traite alors avec compréhension, amour et chaleur pour me faire éclore et grandir.

Suite
Page 1 sur 11 PremièrePrécédente [1]