1 jour à la fois
25avr.

116 – DONNER DE SOI

Patrick Gauthier |25 00 | Réflexions quotidiennes | Retour|
0 ( 0 reviews)
|

     « On a vu souvent Rejaillir le feu De l'ancien volcan que l'on croyait trop vieux. »      
     JACQUES BREL     

Parfois, il suffit d'être présent aux côtés de quelqu'un pour qu'il comprenne que nous l'aimons. Nous apprécions et acceptons sa présence. Mais quand il faudrait plus, qu'apportons-nous vraiment? Nous pouvons apporter beaucoup dans des choses tellement simples. Du support dans une démarche. Un encouragement. De la présence, une participation à un projet. Des informations pertinentes qui éviteront à l'autre de chercher inutilement. Mais, avant tout, de l'écoute. Plus fondamentalement encore, de l'acceptation sans attente, même si nous ne comprenons pas toujours, même si nous ferions parfois les choses différemment, une acceptation profondément paisible. Quoi encore? Un point de repère dans un moment mouvementé, notre équilibre et, le plus essentiel, notre amour inconditionnel de la vérité humaine qui nous habite. Quoi encore? Notre plus grande richesse, notre bonheur qui crée un havre de paix partout où nous passons, cette vie intérieure que nous projetons inévitablement sur notre environnement et qui fait le monde à notre image. À quel autre endroit quiconque pourrait-il vouloir être? 

Je contribue de ce que je suis partout où je vais. Le monde qui m'entoure est une projection de mon univers intérieur, un havre de paix. Je m'ouvre pour y accueillir les gens près de moi.

Sur l'auteur

Reliés

91 – APPRÉCIER LA PAIX

     « Les temps intéressants comportent toujours de grands malheurs et de grands bouleversements. Bénissez le ciel si vous êtes né dans une telle époque... Vous en aurez besoin. »        &...

Suite >

148 - L'AMOUR NÉCESSAIRE DE SOI

     « La tristesse de notre enfance peut nous poursuivre toute notre vie si nous ne pouvons pas la reconnaître. »           L. CAPACCHIONE     Ressentiment et apitoiement? Deux...

Suite >

59 – PROFITER DE CHAQUE INSTANT

     « Il en est des hommes comme de certains arbres, ils ne donnent leur baume précieux pour soigner les blessures du cœur de leurs pairs que lorsqu'ils ont eux-mêmes été marqués par le fer. »    &n...

Suite >

123 – MARDI GRAS

     « Il y a une fausse modestie qui est vanité, une fausse grandeur qui est petitesse, une fausse vertu qui est hypocrisie, une fausse sagesse qui est pruderie. »           LA BRUYÈRE &nb...

Suite >

Publier un commentaire