1 jour à la fois
01août

32 – PRÉPARER SES SOUVENIRS

Patrick Gauthier |01 00 | Pensées quotidiennes | Retour|
0 ( 0 reviews)
|

     « Je préfère considérer la vie comme un bon livre. A mesure que vous avancez dans sa lecture, tout commence à se tenir et à avoir du sens. »      
     RABBIN HAROLD KUSHNER     

Lorsque nous avons dix-sept ans, nous avons hâte d'atteindre notre majorité, de vivre selon nos valeurs, de contrôler notre vie et d'être enfin heureux. Assez rapidement la vingtaine nous apprend que notre liberté s'arrête là où la liberté des autres commence. Le force de nos trente ans nous permet d'actualiser notre potentiel et parfois d'avoir l'impression de soulever le monde. Avec les rides de la quarantaine commence à poindre l'idée qu'une trame mystérieuse et bienfaisante sous-tend depuis notre premier souffle cette succession d'événements. Peu à peu, nous nous habituons à l'idée des changements qui se produisent dans notre vie. Par chance, ils arrivent graduellement. À la soixantaine, une paix s'est installée. Nous sommes moins pressé. Octogénaire, la mémoire fait parfois défaut. Lorsque, toute notre vie, nous avons su bien nous imprégner des moments les plus agréables, alors ils occupent la plus grande place dans nos souvenirs: c'est une chance qui n'est pas donnée à tous, sachons la cultiver. 

Je prends l'habitude de me donner des moments de silence quotidiens pour saisir et décoder le sens de ma vie, dans cet univers simple et complexe à la fois. Je m'applique le plus possible à créer et à souligner les moments heureux, ils constituent ma plus grande richesse.

Sur l'auteur

Reliés

141 – CONSTRUIRE DES RELATIONS D'ÉGAL À ÉGAL

     « Aucun être ne peut en sauver un autre. Il faut se sauver soi-même. »           HERMAN MELVILLE     Quelle émotion provoque en nous une situation problé...

Suite >

43 – LIBRE DE CULPABILITÉ

     « Le glaive le mieux acéré ne blesse jamais les innocents. »           PROVERBE CHINOIS     Il arrive parfois qu'une personne nous fasse le reproche d'avoir...

Suite >

134 – FAIRE LE VIDE

     « Bien que trente rayons convergent au moyeu, c'est le vide médian qui fait marcher le char. »           LAO TSEU     L'univers est le vide qui emplit tout et qui ...

Suite >

10 – LES GRANDES ÉTAPES DU CHANGEMENT

     « À qui sait attendre, le temps ouvre des portes. »           PROVERBE CHINOIS     Certaines personnes, après un bouleversement, petit ou grand, utilisent avec plus...

Suite >

Publier un commentaire