1 jour à la fois
22juin

174 – PRENDRE SA PLACE

Patrick Gauthier |22 00 | Réflexions quotidiennes | Retour|
0 ( 0 reviews)
|

     « L'exilé, qui n'a de demeure nulle part, est un mort sans tombeau. »      
     P. SYRUS     

La nature n'aime pas le vide, c'est connu. Tout territoire inhabité devient rapidement l'hôte de quiconque passe par là. Il en va de même des êtres humains. Nous ne pouvons abandonner nos droits ou nous abandonner nous-même sans donner prise sur nous à ceux qui nous entourent. Il nous appartient d'occuper notre territoire, et de l'entretenir. Nous avons tous les droits pour décider de la décoration de notre bureau, de notre coupe de cheveux et du choix de notre partenaire de vie autant que de nos priorités dans la vie, et de l'ordre dans lequel nous les réaliserons. Dans chaque cas, nous aurons à vivre avec les conséquences de nos décisions, qu'elles soient ou non positives. Pour chacun de nos choix, c'est nous et nous seul qui aurons à en assumer les résultats, que nous ayons pris nos décisions nous-même ou que d'autres l'aient fait à notre place. Alors aussi bien être pleinement nous-même, et vivre le bonheur le mieux ajusté à ce que nous sommes. Aussi bien habiter pleinement et mettre en valeur de la meilleure manière le territoire qui nous est le plus intimement associé : notre vie, nos rêves, nos besoins et nos désirs. 

Je prends les décisions qui concernent ma vie en fonction de moi, de mes désirs, besoins et goûts. Je suis responsable de ce qui m'arrive. Mes succès ne sont pas dus à la chance ou à l'intervention divine, mais à mes choix ; je conserve aussi le pouvoir sur mes revers.

Sur l'auteur

Reliés

127 – VALORISER LA VÉRITÉ QUOTIDIENNE

     « Et l'espoir, malgré moi, s'est glissé dans mon cœur. »           JEAN RACINE     Il peut arriver que nous soyons débordé de toutes par...

Suite >

11 – ÊTRE PRÉSENT

     « Qui se vainc une fois peut se vaincre toujours. »           PIERRE CORNEILLE     Nous avons quelquefois l'impression que notre vie est soumise à la fatalité. ...

Suite >

28 – LE SENS DU MERVEILLEUX

     « L'un des moments les plus satisfaisants de la vie est la fraction de seconde durant laquelle le familier se transforme soudainement en l'aura éblouissante du profondément nouveau. »         ...

Suite >

41 – RECONNAÎTRE SON PROCHAIN

     « Ce n'est pas parce qu'on n'a pas su soi-même s'apercevoir de certaines choses – ni les dire – qu'on n'est pas à même de les apprécier. »         &nbs...

Suite >

Publier un commentaire