1 jour à la fois

     « Être un homme, c'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde. »      
     ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY     

Quand nous aimons, nous nous oublions dans le geste de combler un besoin de l'autre. Il peut arriver que nous l'aidions ainsi à se réaliser plus pleinement. Cet amour est éternel. Par exemple, si nous consacrons notre amour à la préparation d'un repas, c'est à la mesure exacte de l'amour investi que ce repas sera régénérateur pour la personne à qui nous le destinons. A plus forte raison, l'amour donné directement à un être humain n'est jamais perdu. Certains cas paraissent désespérés, engloutissant notre amour sans jamais guérir ; pourtant alors, l'amour fait encore toute la différence du monde. Nous ne pouvons confondre la clarté d'une étoile filante à celle du plein jour. Mais certains n'ont jamais connu que la nuit noire. Alors, jetant dans leur univers une étincelle que nous avions dans l'âme, il nous importe peu qu'elle enflamme une bougie ou un soleil. Notre satisfaction est dans la certitude d'avoir, par là, participé à la croissance du bonheur de l'humanité. 

Je fais les choses avec amour. À la mesure de mes capacités, je prends le temps d'exister pour quelqu'un qui est dans le besoin. Je participe au grand œuvre sur terre.

Suite

     « Savoir écouter est un art. »      
     ÉPICTÈTE     

Quand un de nos proches file un mauvais coton, il peut avoir besoin de se confier. Il peut même avoir tant de choses à dire que son discours semble sans fin... Ce n'est parfois qu'un sentiment de solitude. Alors, il suffit de l'écouter pour qu'il soit heureux. C'est simple de rester là et d'écouter ce qu'il dit. C'est un long discours, mais ce n'est souvent qu'une seule chose que personne ne semble entendre. C'est un geste d'amour que d'être attentif, à l'écoute. Un geste difficile, toutefois, que d'écouter. Il peut nous sembler que nous perdions notre temps. On voudrait dire : « Excusez-moi, c'est très intéressant, mais je vais d'abord lire sur le sujet avant de poursuivre la discussion. » Écouter avec attention, c'est partir à la découverte de nous-même, à la découverte de nos limites et de ce qui trouble notre paix. Mais si nous demeurons à l'intérieur de nos limites, l'écoute est une pause dans le rythme de notre vie, un moment pour trouver une paix intérieure régénératrice qui nous aidera à assumer les défis de notre parcours. 

Je prête une écoute attentive à autrui. Sans le juger, j'apprécie ce qu'il m'apporte de plus beau. L'oreille est l'entrée du cœur et je ne suis pas sourd.

Suite

     « On ne traite un homme avec mépris qu'après qu'il s'est traité lui-même sans respect. »      
     MONG TSEU     

Quand nous choisissons d'aider un de nos proches au détriment d'un projet auquel nous tenons, nous devons sérieusement nous demander pourquoi nous ne nous accordons pas plus d'importance. Personne ne prendra cette responsabilité pour nous ; du reste, cela ne nous plairait probablement pas. Lorsque nous faisons le choix de nous accorder de l'importance et d'assumer la responsabilité de ce que nous sommes, nous prenons le risque d'être jugé, critiqué. Nous prenons la responsabilité d'un succès ou d'un échec éventuel. Nous courons le risque de déplaire. Mais qu'est-ce à côté de ne pas exister, de ne pas être nous-même? Quand nous nous accordons de l'importance, nous avons raison de nous faire confiance : nous prenons les moyens de réussir. Et si des gens de notre entourage peuvent se sentir abandonnés, nous pouvons leur préciser que notre choix n'est pas entre eux et notre projet, mais entre assumer notre responsabilité face à nous-même et ne pas la prendre. Nous pouvons expliquer l'importance de notre projet à nos yeux et dans notre vie. Généralement, ils comprennent. Généralement aussi, dès que nous acceptons d'endosser la responsabilité de nos propres besoins, ils sont rapides à se choisir eux-mêmes : ils préfèrent accepter leurs propres responsabilités, et ne pas se reposer sur nous pour réaliser leur bonheur. En nous accordant le droit d'être important, nous leur ouvrons la porte au même plaisir. Pour cela, ils sont reconnaissants. 

Je m'accorde de l'importance, c'est ma responsabilité de le faire. J'explique mon choix qui est la condition de mon succès. Je sais que mon choix est libérateur pour ceux qui m'entourent, c'est pourquoi je le fais dans la sérénité.

Suite
Page 1 sur 80 PremièrePrécédente [1]