1 jour à la fois
Archive by author: OrroukReturn

     « La plupart des hommes, pour arriver à leurs fins, sont plus capables d'un grand effort que d'une grande persévérance. »      
     LA BRUYÈRE     

Avez-vous envie de tout abandonner en cours de route? Peut-être ne vous en apercevez-vous même pas, et puis un jour, vous vous dites : « tiens, ça fait bien longtemps que j'ai abandonné ce projet ». Peut-être vous êtes-vous fait à l'idée : pendant quelques semaines, tout votre temps ne passe qu'à une chose, puis tout reste en plan. Pourtant la persévérance est une qualité facile à développer. Il n'y a justement qu'à faire un plan. Le plus simple est le mieux. Une liste de ce que vous devez accomplir pour atteindre votre objectif suffit. Il ne faut que quelques minutes. Si le projet est déjà en cours, nous pouvons même faire la liste de ce qui a déjà été fait. Ensuite, nous faisons un échéancier. Raisonnable. Nous commençons par jalonner les grandes étapes. Puis nous passons à l'action. Et si, en cours de route, l'idée nous vient de tout lâcher, nous revenons à notre plan, considérons le chemin parcouru, révisons nos échéances. Il n'y a d'effort vain que celui que nous comptons pour rien lorsqu'il nous faut chercher le courage de continuer. 

Pour m'encourager, je prends note des efforts accomplis et de ceux qu'il me reste à faire. Je les mets en bon ordre et je persiste. La satisfaction de soi est la récompense de ceux qui vont jusqu'au bout.

Suite

     « On peut enlever à un général son armée, mais non à un homme, sa volonté. »      
     CONFUCIUS     

Quand nous avons un but ou un rêve, il est important pour notre épanouissement que nous tentions de le réaliser. Le principal n'est pas d'essayer, mais bien d'essayer maintenant. Peu importent les difficultés ou les complications que nous pouvons envisager dans un avenir plus ou moins hypothétique, il faut commencer maintenant. Peu importe ce que les gens pourront en penser, peu importe que l'on puisse échouer, il faut commencer maintenant. Peu importe ce que nous croyons qu'il puisse nous manquer, nous le trouverons en route, pourvu que nous entreprenions le voyage. Agissons maintenant, faisons ce qui peut vraiment changer le cours de notre existence, faisons le premier pas vers la réalisation de notre rêve. Même la plus petite aiguille d'une horloge, tout insignifiant que paraît son mouvement, fait le tour du cadran plus vite que nous le voudrions parfois. 

Je commence maintenant. Je donne naissance à mon projet de vie. J'ai confiance, je profiterai en route des occasions de développer mes talents, d'utiliser d'une nouvelle manière les outils dont m'a doté la vie pour m'accomplir.

Suite

     « Tant chauffe-t-on le fer qu'il rougit. »      
     FRANÇOIS VILLON     

Certains jours, nous voudrions tout lâcher. Il semble que rien n'avance. Nous avons beau pousser, forcer, tirer... peine perdue! Persistons, quoi qu'il s'agisse. En tout, le temps joue pour nous. Dans la vente, c'est souvent à la suite de plusieurs refus que l'on obtient une première réponse positive. On dit même que chaque « non » nous rapproche d'un « oui ». Dans le travail intellectuel, il n'est pas rare que la cinquième heure de travail soit la première vraiment productive. Il faut souvent quelques heures pour se plonger dans l'ambiance d'un dossier, et tant de choses peuvent venir perturber notre concentration entre-temps. Nous ne devons pas nous servir de petits tracas superficiels pour justifier notre inaction. L'acharnement porte des fruits que ne connaît pas la facilité : la satisfaction du devoir accompli, l'estime de soi. Ils sont les fondements du bonheur réel. 

Je ne me laisse pas déranger par mon environnement. Même quand la tâche me paraît difficile, je ne me décourage pas. Je persiste jusqu'à ce que l'énergie débloque, se fraie un passage.

Suite

     « La maison du danger est bâtie sur les frontières de la sécurité. »      
     PROVERBE ARABE     

Avez-vous remarqué combien les chats sont rapides, dès qu'ils voient une boîte vide, pour aller s'y asseoir et contempler le monde de ce point de vue « Ô combien privilégié? » Nous même avons plus d'un point commun avec le chat. De même, l'idée que nous nous faisons de la vie et les principes que nous nous donnons sont un cadre qui nous sécurise, un cadre qui semble garantir notre bonheur. Mais ce n'est en fait que la plus haute fenêtre de la plus haute tour de notre château intérieur. La vie est plus vaste que l'idée que nous nous en faisons. Goûter pleinement la richesse de l'expérience humaine, c'est chaque fois qu'on croit tenir le secret de la vie, garder à l'esprit que nous avons toujours le loisir d'aménager d'autres fenêtres, et même d'autres portes! Quelles couleurs auraient les arbres si nous les regardions à travers un rideau, par une autre fenêtre, une fenêtre plus petite ou plus grande, ou encore si nous regardions par plusieurs fenêtres à la fois? Par plusieurs petites fenêtres, toutes de couleurs différentes? À travers un vitrail? Par exemple, l'amour, c'est s'oublier en comblant les besoins de son prochain. Mais aimer vraiment peut-il être l'inverse : oublier l'autre, et combler notre besoin? Il est rassurant de sentir que la vie répond à des principes stables. Mais il est parfois utile de se souvenir que ces principes que nous avons découverts, loin de constituer une prison, sont autant de guides différents sur la route de l'amour et du bonheur. 

Je demeure vigilant aux principes de vie que je me crée, car ils m'aident à vivre. Mais je garde à l'esprit ce que serait la situation si je les transformais, parce que je sais que les possibilités qu'offre la vie sont plus nombreuses que ce qu'a connu mon expérience.

Suite

     « Et quand tu veux vraiment quelque chose, l'univers conspire à te permettre de réaliser ton désir. »      
     Paulo COELHO     

Tout ne cesse de se transformer, même ce qui nous semble inerte : le métal s'oxyde à l'air, le roc est usé par la pluie, et même sous la terre, l'humble vermisseau laboure le sol. La terre et l'univers paraissent même des êtres vivants ; nous sommes vivant dans cet Être. Tout vit, tout se transforme. Tout ce qui vit aspire à vivre davantage et, par une participation dans un geste d'amour, à créer davantage de vie et de vérité. Lorsque nous voulons produire de la vie et augmenter la somme de bonté et de vérité, l'univers tout entier participe avec nous. Les êtres et les choses sont, au fond, des manifestations d'une seule et unique source de vie. Aussi, lorsque nous entreprenons de réaliser notre rêve le plus profond, le plus vrai, nous ne faisons qu'aller avec le courant de cette source originelle, en l'alimentant de notre présence, en la gonflant de notre désir de bonheur authentique. La force qui nous porte alors est sans limites. Et nous découvrons enfin que les moyens sont à la mesure de notre rêve. 

Je suis prêt à accepter que le résultat, le produit de mes actions soit différent de mon objectif ; je reste ouvert à en comprendre le sens qui me lie intimement au courant de vie, de vérité et d'amour universels.

Suite

     « On irrite celui que l'on aime en voulant être aimé. »      
     P. SYRUS     

L'amour est une plante coriace qui est d'autant plus belle qu'elle est grande. Qu'il neige ou qu'il grêle, coupée au ras de la racine ou transplantée mille fois, elle reprend tou jours, sitôt qu'on y met les soins nécessaires. Mais si l'amour traverse toutes les tempêtes, ce n'est jamais sans dommage. Chaque éclat de colère, chaque manipulation qu'on lui impose le réduit, jusqu'à des poussières de pollen parfois. Ces émotions et ces comportements, non seulement détruisent ses fruits qui ne s'obtiennent qu'avec le temps, mais ils épuisent aussi les énergies qui auraient pu servir à le construire. À cela, nous mesurons l'importance de demeurer honnête et vrai dans nos relations. En gardant le contact avec notre vérité intérieure et nos émotions, nous conservons notre équilibre et évitons les emportements inutiles. Nos relations, plus harmonieuses, permettent une meilleure croissance de notre bonheur et de notre amour. 

Je protège l'amour dans mes relations parce que j'en connais la valeur. Je privilégie la communication et l'authenticité plutôt que la manipulation et la colère destructrices.

Suite

     « On doit prendre les petites décisions avec sa tête et les grandes avec son cour. »      
     H. JACKSON BROWN     

Il y a dans toute vie des moments où il faut faire des choix importants. Par exemple, un tel n'en finira pas de tergiverser à propos de ses études : une discipline semble plus prometteuse, une autre correspond mieux à ce qu'il aime. Quand vient le temps de choisir – notamment dans le cas des études – souvent le plus important n'est pas tant le choix que nous faisons que l'engagement que nous sommes prêt à prendre, l'effort que nous serons prêt à investir. Quel que soit notre choix, notre réussite est assurée si nous agissons libre d'émotions négatives et, surtout, si nous nous investissons sans mesure encore et encore. Un jour ou l'autre, dans quelque domaine que ce soit, c'est le prix à payer pour réussir. C'est pourquoi, avant tout, la connaissance de ce que nous sommes doit nous éclairer et nous guider vers le choix le plus authentique. C'est le seul qui puisse être assumé sans compromettre notre bonheur. 

Je m'éclaire de la connaissance de ce que je suis pour faire mes choix. Je fais le choix authentique. C'est le choix du succès, de l'énergie, de l'amour, du bonheur.

Suite

     « Si la tranquillité de l'eau permet de refléter les choses, que ne peut la tranquillité de l'esprit? »      
     TCHOUANG-TSEU     

Beaucoup d'entre nous se recueillent durant les premières minutes du jour. En quelques instants, nous faisons la paix en nous. Quelques profondes respirations, une totale présence au moment présent et à notre action. Nous offrons notre journée aux forces de paix et d'amour qui nous habitent, que nous partageons tous. Ce rituel que nous nous créons devient ensuite notre outil pour traverser les moments d'adversité. En tout temps, que nous vivions de l'inquiétude, de la colère, de la peine, que nous souffrions d'insomnie, de solitude ou d'angoisse, nous savons pouvoir revenir à notre rituel personnel et ainsi retrouver aisément la paix et la tranquillité. Dans notre esprit, tout devient alors extrêmement clair. La vie s'ouvre devant nous, la vie fleurit sous nos pieds. Nous allons avec confiance. 

Je m'emplis les poumons d'air pur et le cœur de paix, d'amour, de tranquillité. J'offre ma journée à la force d'amour du monde. Par cette force et par mon offrande, je suis libéré de toutes les inquiétudes.

Suite

     « Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. »      
     J. DEAN     

Accueillons chaque jour avec confiance et calme. Apprécions la beauté qui nous entoure et prenons le temps de bien la sentir, de respirer le sens de la vie. Reprenons contact avec nous-même. Nous avons des actions, des projets de réalisation en cours. Nous savons ce que nous devons faire pour grandir aujourd'hui : poursuivre notre action. L'avenir peut sembler incertain, que pouvons-nous faire de plus que d'assumer les défis de notre journée? C'est d'ailleurs l'essentiel. L'actualisation de notre vérité est la meilleure garantie d'une vie heureuse, la meilleure protection contre les coups du sort. La vérité, le fondement d'authenticité de chacun est une irrémédiable nécessité au bonheur et à la survie de l'humanité. Continuons à faire éclore la nôtre avec confiance. Nous attirerons la vie et l'amour : le monde est assoiffé de beauté et d'amour. 

J'accueille le monde avec calme. Je reste en contact étroit avec ma vérité et ma beauté intérieures. Par mon action, je persiste à les faire éclore. À cela tient ma confiance.

Suite

     « Ce qui vous empêche d'avancer, ce n'est pas ce que vous êtes, mais ce que vous croyez ne pas être. »      
     DEVENIR LE MEILLEUR     

Éprouvez-vous de la lassitude? Nous pouvons nous libérer de la baisse d'énergie et de ces impressions de lourdeur qui viennent de ce que nous ne nous accordons pas assez d'importance. Dans nos relations, nous avons le droit de décider nous-même de nos priorités. Parfois, il nous faut refuser de rendre un service pour respecter notre rythme, nos plans, nos engagements envers nous-même. Si nous n'accordons pas d'importance à ce que nous sommes, nous ne choisissons pas de vivre notre vie ou notre journée, nous vivons celle d'un autre. En n'étant pas nous-même, nous nous coupons de notre centre, de notre vérité, donc de notre source d'énergie. Par contre, en choisissant de respecter notre rythme, nos plans et nos engagements envers nous même, nous retrouvons toute l'énergie de nous réaliser. Nous sommes branché à notre vitalité profonde. Ainsi, nous prenons pleinement conscience de ce que nous sommes et de nos forces. Nous voyons bien que tout est plus léger, plus facile et que, en fin de compte, nous avons beaucoup plus de ressources que nous ne le pensions. 

Je me respecte. Je m'accorde de l'importance. Toutes mes énergies me reviennent quand je reste branché. En m'accordant de l'importance, je découvre toute l'étendue de ma force.

Suite