1 jour à la fois
Archive by author: OrroukReturn

     « Il est évident qu'il ne suffit plus à l'homme d'être un animal social. Notre objectif essentiel, fondamental, crucial, est de nous transformer en créatures capables de vivre en communauté. C'est à ce prix que l'être humain pourra continuer d'évoluer. »      
     S. PECK     

Depuis le début des temps, chaque matin, des hommes et des femmes saluent le nouveau jour. Ainsi que nous, qui perpétuons cette tradition d'amour et de vérité, ils se donnent le temps d'accueillir la vie, la paix, la beauté. Aujourd'hui encore, nous sommes nombreux à agir ainsi. Nous respirons, nous recevons le soleil, nous réveillons lentement notre corps et notre esprit, avant d'entrer dans la course folle qui agite notre époque. Où que vous soyez, quelle que soit l'heure, il y a certainement en ce moment même quelqu'un, pas très loin de vous, qui médite pareillement sur le sens de sa vie avant de commencer sa journée. Nous allons tous dans le même sens. Dans notre cœur, nous joignons les mains, demandons d'être libéré de la haine et de l'or gueil, de recevoir la paix et l'amour. Par notre recueillement, tous ensemble, nous créons une énergie capable d'améliorer le bonheur de l'humanité. 

Je participe à l'humanité. Je fais une pause, je respire et accueille un nouveau jour dans la paix et l'amour. Mon action se joint à celle de tous. Ensemble, nous avançons dans la lumière, ensemble, nous sommes la lumière.

Suite

     « Celui qui est au courant sait, et celui qui ne sait pas dit : C'est une poignée de lentilles. »      
     PROVERBE LIBANAIS     

D'où vient la difficulté à accepter la différence? Celle des autres peut nous poser problème et, parfois, nous impatienter, nous incommoder. L'intolérance peut nous envahir. Mais nous nous souvenons que nous aussi sommes unique et différent. Si nous tolérons et acceptons difficilement les différences des autres, il est possible que nous éprouvions la même difficulté à l'égard de notre propre différence. En développant notre capacité à affirmer notre différence, à donner naissance à notre beauté, nous trouvons davantage d'équilibre face aux différences des autres. Nous n'avons plus peur et nous savons nous protéger de leur intolérance si le besoin s'en fait sentir. Car nous ne vivons plus en fonction du regard des autres, mais sur la base solide de l'amour inconditionnel de soi. Nous révélons notre véritable nature, celle qui nous est originelle, et nos succès sont à la mesure de la force qui les a créés, c'est-à-dire infinis. Enfin, nous connaissons la paix. 

J'observe les différences qui me rendent intolérant. Parfois, ils remettent en question une partie de ce que je suis et à laquelle je ne fais pas de place. Je donne à cette partie de moi la chance de vivre.

Suite

     « Ceux qui oublient le passé sont condamnés à le répéter. »      
     G. SANTAYANA     

Conduire une voiture exige de regarder dans le rétroviseur. Notre passé, lorsqu'il est poli et lustré avec amour, permet un semblable reflet pour la conduite de notre vie. Dans ces conditions, considérer les erreurs qui ont causé nos malheurs permet d'éviter de les revivre. En lisant avec amour et acceptation notre présent en filigrane de notre passé, nous devenons habile à déterminer nous-même notre direction et notre avenir. Nous ne rejetons pas les encouragements non plus que les avis réfléchis et authentiques des gens qui nous aiment. Nous savons les accueillir avec équilibre, en tenant compte dans notre vision de la vie et des choix que nous avons à faire. Cependant, en nous reposant sur notre expérience et notre perception exacte que nous renvoie le rétroviseur de notre passé, nous savons accueillir ces avis sans surprise, et sans dévier de notre route et de notre vérité. 

Un rappel à propos de mes véritables motifs d'agir, une honnêteté avec moi-même peuvent m'éviter pleurs et grincements de dents. La bonne connaissance de ce que j'ai été me permet d'être le véritable guide de ma vie et de prendre les bonnes décisions au bon moment.

Suite
Page 37 sur 37 [37] SuivantDernière